> Pour aller plus loin
| Inscription Lettre d'information

Détecter les nouvelles plantes exotiques envahissantes grâce aux jardiniers : une étude anglaise

Jardin fleuri - ©R. Garreta/CBNPMP

Le commerce des plantes ornementales est l’une des principales filières d’invasion par les plantes dans le monde. En revanche, les jardins privés sont souvent négligés dans les programmes de recherche, car ils sont souvent inaccessibles pour les chercheurs. Les jardiniers cherchent à obtenir les meilleures conditions de culture pour leurs plantes cultivées, ainsi qu’à contrôler et contenir les espèces plantées qui dominent les parterres de fleurs.

À l’aide d’un questionnaire en ligne, on a demandé aux jardiniers du Royaume-Uni de signaler les plantes ornementales qui se disséminent et sont difficiles à contrôler dans leurs jardins. 56 personnes ont répondu au questionnaire et ont signalé 120 espèces qui se disséminent dans leurs jardins. Parmi ces espèces, 32 ont été signalées par plus d’un jardinier. Les espèces les plus fréquemment signalées sont Anemona scabiosa, Crocosmia x crocosmiiflora, Hyacinthoides hispanica et Lamium galeobdolon subsp. argentatum. Huit espèces (Anemona sylvestris, Arctotheca prostrata, Asclepias speciosa, Carex trifida, Geranium cinereum, Libertia peregrinans, Moraea huttonii et Tetrapanax papyrifer) n’ont pas été signalées hors de culture au Royaume-Uni.

Les résultats de cette étude montrent que les connaissances des jardiniers peuvent aider à identifier des espèces potentiellement problématiques aux stades précoces du processus d’invasion.

Source: Dehnen-Schmutz, Conroy J (2018) Working with gardeners to identify invasive ornamental garden plants: testing a citizen science approach. https://www.researchgate.net/publication/325093211_Working_with_gardeners_to_identify_potential_invasive_ornamental_garden_plants_testing_a_citizen_science_approach

Article 2018/110 du Service d’information OEPP repris intégralement : https://gd.eppo.int/media/data/reporting/rs-2018-05-fr.pdf